Des saucisses au goût de la démocratie !

Par Omar Er-rouch
Bill Shorten, chef du Parti travailliste australien (opposition) et son épouse dégustant les saucisses démocratiques ©MAP/EPA
Bill Shorten, chef du Parti travailliste australien (opposition) et son épouse dégustant les saucisses démocratiques ©MAP/EPA
Devenues un rite sacré des élections australiennes, les “saucisses démocratiques” rendent un peu plus supportables les queues dans un système électoral où le vote est obligatoire. Zoom sur l'histoire de la naissance d'une gastronomie au goût de la politique.

Au long des queues formées à l'entrée des bureaux de vote pour les élections législatives fédérales australiennes du samedi 18 mai, les électeurs peuvent déguster de délicieuses saucisses communément appelées “saucisses démocratiques”.
Ces saucisses grillées sont désormais un rite sacré des élections australiennes et rendent un peu plus supportables les queues devant les bureaux de vote, qui sont généralement inondés, de 8h du matin à 18h du soir, par les foules dans un système électoral où le vote est obligatoire. Comme de nombreux bureaux de vote sont situés dans des écoles, des églises et des centres communautaires, ces institutions tirent souvent parti du grand nombre des électeurs pour initier des actions de collecte de fonds à travers la vente de ces saucisses servies sur une tranche de pain blanc avec ou sans oignons et sauce tomate. Bien que les bénévoles vendent également des gâteaux, du café et d'autres friandises, la “saucisse démocratique” est devenue une tradition le jour des élections australiennes, qui se déroulent toujours les samedis.
“La démocratie australienne n'est pas complète sans les arômes d'un grésillement de saucisse”, a déclaré l’ancien premier ministre, Malcolm Turnbull, lors de son vote aux élections de 2016. Sur Twitter, le hashtag officiel du scrutin législatif de 2019 est #AusVotes2019, avec un émoticône de saucisse sur du pain blanc avec un gribouillis de sauce tomate. Témoignage remarquable de cette culture australienne, le hashtag #DemocracySausage a inspiré 2,2 millions de tweets pendant la campagne électorale, ce qui en fait l'un des sujets les plus tweetés de la campagne.
Plus de 1.500 stands ont été également inscrits auprès des autorités pour vendre leurs saucisses.

Un prix qui fait polémique

Toutefois, les prix de ces saucisses ont provoqué l’ire de certains électeurs. “Une saucisse à 5 dollars, c’est trop”, a lancé Jordan Mitchell, un jeune électeur à l’école primaire Telopea dans une déclaration à BAB.
“Après tout, ce n’est qu’une tranche de pain, avec une saucisse et quelques oignons”, a ajouté le jeune.
Cette réaction a été partagée par plusieurs électeurs, qui ont exprimé leur mécontentement. “Certaines personnes portent préjudice à cette tradition en affichant des prix exorbitants pour ces saucisses”, a, pour sa part, dit Mme Merlyn Lyldale, une autre jeune Canberraine qui est venue pratiquer son devoir citoyen.
Mais, selon les bénévoles de l’église du quartier qui ont un stand dans le bureau de vote, ce prix n’est pas seulement pour la saucisse, mais c’est plutôt un don pour l’église dans le cadre d’une campagne de collecte de fonds pour la restauration du lieu de culte.
Les saucisses ne sont pas les seuls articles vendus aux stands du jour du scrutin. Les électeurs peuvent également acheter des gâteaux, des boissons et d’autres produits alimentaires tels que des plats végétariens et sans gluten. Divers sites web et comptes de médias sociaux ont été créés pour aider le public à localiser les bureaux de vote qui ont des stands et ce qui leur sera disponible, afin qu'ils puissent choisir un bureau de vote en fonction de leurs choix alimentaires.
Lors des élections législatives fédérales de 2016, un site a enregistré 2.301 bureaux de vote dotés de stands vendant des saucisses et/ou des gâteaux, et un autre en avait enregistré 2.094, chacun représentant plus du tiers du nombre total.
Certains stands vendent des saucisses baptisées selon des noms de politiciens tels que “The Tony Burken” (ancien Premier ministre Tony Abbott), “The Josh Fried’N’Burg”, “The Abbott”, “The Fraser’s Noggin Special” ou encore “The Pauline”.
Même si les saucisses ont été toujours présentes le jour du scrutin en Australie, l'expression “saucisse démocratique” a été enregistrée pour la première fois en 2012, mais a gagné en popularité durant les législatives de 2016.
En ce jour du Ramadan, les électeurs musulmans peuvent toujours accomplir leur devoir démocratique après la rupture de jeune (17h15 heures locales) pour ne pas se priver de ce rite électoral délicieux.

“La démocratie australienne n'est pas complète sans les arômes d'un grésillement de saucisse”, a déclaré l’ancien Premier ministre, Malcolm Turnbull ©MAP/EPA
“La démocratie australienne n'est pas complète sans les arômes d'un grésillement de saucisse”, a déclaré l’ancien Premier ministre, Malcolm Turnbull ©MAP/EPA

 

Étiquettes