Eve Branson, une grande admiratrice du Maroc s'en va

Par Abdelghani Aouifia
Eve Branson ©DR
Eve Branson ©DR
Eve Branson, amoureuse du Maroc et fondatrice de la “Eve Branson Foundation” qui vient en aide aux femmes et jeunes de l’Atlas, est décédée récemment, laissant un grand vide parmi ses nombreux amis marocains. Retour sur la vie d'une dame au grand cœur.

C’est une histoire d’amour faite pour durer qui a lié Mme Eve Branson, célèbre philanthrope britannique, au Maroc.

Mme Branson, qui s’est éteinte récemment à l’âge de 96 ans en Angleterre, n’a jamais cessé de confesser son admiration pour le Maroc et son peuple, depuis son premier contact avec le Royaume vers la fin des années 1990.

Mme Branson ne savait pas qu’un séjour au Maroc, en décembre 1997, pour soutenir son fils Richard Branson, célèbre homme d’affaires et fondateur du groupe Virgin, qui préparait dans le Royaume son tour du monde en montgolfière, allait donner lieu à ce qu’elle qualifiait elle-même d’“amour éternel”.

 

Une humanitaire au service des plus démunis 

Ce premier contact a marqué le début d’une longue amitié qui s’est vite transformée en un attachement sans faille qui tire son essence d’une bonté et d’une générosité partagées entre une militante de première heure et un peuple marocain qui s’est toujours montré ouvert et tolérant.

C’est une relation qui s’est illustrée à travers l’action caritative que Mme Branson a menée dans la région des montagnes de l’Atlas. L’engagement était tellement fort qu’il a incité la défunte à mettre en place une fondation qui porte son nom, le but étant de donner à son action un canal sérieux et
structuré.

Le départ de cette grande Lady laissera naturellement un vide parmi ses nombreux amis marocains, en particulier parmi les habitants du Haut Atlas, où la défunte s’était consacrée à améliorer le quotidien de centaines de femmes et de jeunes filles.

Mme Branson fait partie de ce petit groupe qui fait le pari d’une autre forme d’action sociale. Celui de cette convergence et cet enrichissement interculturel.

 

L'autonomisation de la femme au coeur de son action

Nombreuses sont les actions que Mme Branson a entreprises en faveur des femmes de la région, renforçant leurs capacités à travers des formations qui leur ont permis de devenir économiquement autonomes et capables de générer des revenus pour elles-mêmes et pour leurs familles.

Du tissage jusqu'à l’enseignement en passant par l’artisanat, le champ étendu de l’action de Mme Branson n’avait d’égal que l’amour et l’estime qu’elle vouait pour le Maroc.

Dans ses déplacements dans le monde comme dans son pays d’origine, le Royaume-Uni, Mme Branson ne manquait pas, à chaque fois que l’opportunité se présentait, d’exprimer son admiration pour ce Maroc pluriel qui la fascinait par sa diversité, sa générosité et son ouverture.

 

Une reconnaissance au plus haut niveau

L’année 2015 allait marquer la consécration et la reconnaissance au plus haut niveau de l’action sociale et humanitaire de Mme Branson au Maroc, avec le Wissam Alaouite de l’ordre d’officier que lui avait décerné Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

 

La Haute Distinction Royale a marqué le couronnement du parcours unique d’une dame exceptionnelle et son engagement inconditionnel, qui offre un exemple éloquent de l’amitié séculaire entre le Royaume du Maroc et le Royaume Uni.