Hamid Bentahar: "Agir Ensemble maintenant, pour une reprise touristique responsable"

Par Samir Lotfy
Hamid Bentahar ©MAP
Hamid Bentahar ©MAP
Le président du Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech-Safi, Hamid Bentahar, s'attarde sur les mesures prises pour accélérer la relance touristique et les axes stratégiques pour cette reprise, tout en livrant ses réflexions concernant les perspectives de la destination.

BAB: Marrakech prépare la relance touristique, quelles sont les mesures prises pour passer à la vitesse supérieure ? 

 

Hamid Bentahar:  Nous devons garder la foi et passer à la vitesse supérieure, continuer à agir pour faire face à la réalité actuelle. Nous devons agir simultanément sur la santé et sur l’accélération du redémarrage de l’économie pour remettre l’écosystème en marche.  Continuer d’agir ensemble pour accélérer l’assouplissement ou la levée des restrictions de déplacement inter-villes du Royaume, pour stimuler l’activité économique et permettre, ainsi, au secteur du tourisme de contribuer comme il le pourrait à un meilleur avenir pour tous, sans relâchement face au respect des protocoles sanitaires, bien au contraire. 

 

Conscient que la reprise de l’activité économique est intimement liée au rythme des ouvertures des lignes aériennes, pour une reprise responsable, nous devons avoir au moins 50% du trafic aériens dans nos destinations touristiques, puis lancer une campagne de promotion ciblée pour rassurer les TO/Agents de voyages et leurs prescripteurs, afin de rétablir la confiance parmi les voyageurs avec un véritable plan de reconquête de nos parts de marchés. Au niveau régional, les professionnels du tourisme travaillent sur l’accélération du rythme des ouvertures des établissements dans les domaines de l’hébergement, de  la restauration, ainsi que les musées, les parcs, jardins et sites emblématiques, qui sont maintenant prêts à recevoir de nouveau les visiteurs nationaux et internationaux, tout en restant vigilants sur le respect des instructions et recommandations liées à la protection sanitaire, car nous avons besoin de cette réponse collective et simultanée santé et économie.

 

Que doit faire Marrakech post- Covid pour se renouveler ? 

Dans l’immédiat avec notre partenaire institutionnel l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT), le Conseil Régional du Tourisme (CRT Marrakech-Safi) a lancé une campagne de promotion multi-canal, avec focus sur le digital, destinée aux nationaux, mettant les projecteurs sur l’ensemble des territoires de la Région, une invitation à l’évasion, pour communier avec la nature, avec de nouveaux itinéraires Solidaires, Créatifs et Culturels, pour répondre aux envies de grands espaces, de belles plages, de montagnes et de désert, rien que de nouvelles expériences, des plaisirs simples en plein nature ou dans le rural, qui va devenir également le vrai luxe pour s’échapper en toute sécurité. Une mobilisation des professionnels, des agences de voyages, des guides, des bénévoles, des professeurs chercheurs de l’Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech, ont collaboré avec des jeunes talents de la région, des créateurs de contenu, des “digitales natives”, pour créer ces nouveaux itinéraires et 32 vidéos couvrant ainsi, la Région dans sa globalité et chaque territoire avec ses activités signatures. 

 

Quels sont les principaux axes stratégiques identifiés par le CRT pour une stratégie touristique efficiente au niveau régional ? 

Cette crise révèle et accélère des tendances économiques de fond et déclenche également de nouvelles dynamiques. La pandémie est arrivée alors que le CRT a amorcé son plan de transformation ENSEMBLE, pour la Co-construction d’un programme d’impulsion de l’emploi et de l’investissement avec un fort engagement de l’écosystème régional, grâce à la mobilisation des autorités locales, des élus, des Associations professionnelles, des conseils provinciaux du tourismes, du centre régional d’investissement (CRi), des différentes délégations ministérielles, avec la collaboration de l’université, Emerging Business Factory, Act For community, … 

Une volonté collective de rupture et de changement de méthode pour promouvoir la collaboration régionale, multisectorielle de l’innovation et du développement durable des territoires. 

Une démarche co-auteurs, co-acteurs des solutions innovantes pour résoudre les problèmes de durabilité sociale, économique et environnementale de la destination et les transformer en opportunités pour créer une prospérité inclusive. 

En plus de l’action sur "le hard", pour finaliser les projets structurants comme le grand Palais des Expositions, la Station de l’Oukaïmden,... Agir ensemble sur "le soft" pour amorcer la transformation digitale, avec une nouvelle génération d’initiatives SMART et des solutions innovantes et durables, comme les itinéraires thématiques, un écosystème qui relie des activités et des clusters qui n’ont pas forcément un rapport..., autour d’un thème commun pour encourager l’innovation par la collaboration régionale et multisectorielle dans des thèmes transversaux, plutôt que dans un secteur ou une technologie spécifique, le développement d’écosystème autour d’un thème signature pour un territoire ( exemple : Jardins, Surf, Economie verte,…) et des écosystèmes multi-territoires autour d’un itinéraire thématique (exemple : Océan, Désert, Montagne,…).  

 

Hamid Bentahar

Quelles perspectives pour le tourisme à Marrakech une fois la crise sanitaire passée ? 

Elle est toujours là, la crise, le virus sera encore là...et tout consiste pour le moment à se préparer à vivre avec, en prenant toutes les mesures de protection sanitaire nécessaires. 

Marrakech est prête à accueillir de nouveau ses visiteurs, et ce dans le respect du protocole sanitaire aux normes internationales requises.

Même si la situation économique et sanitaire internationale est encore incertaine, nous devons y croire, nous devons soutenir ce secteur maintenant, tout en nous préparant à ce qu’il revienne plus fort et plus durable. 

Le tourisme est un moteur de croissance, et peut également, être une force pour la reprise économique car, le secteur peut conduire à la création d’emplois et satisfaire le besoin de financement extérieur dû à l’augmentation des flux d’entrée des étrangers. 

Sa capacité d’attraction dans d’autres secteurs et ses avantages indirects sont des facteurs multiplicateurs. Par le passé, le secteur du tourisme a démontré sa capacité à surmonter les crises et à s’adapter au changement, à stimuler la croissance et à créer des emplois rapidement. 

Hamid Bentahar

Pour les perspectives, nous espérons que certaines décisions importantes puissent être prises par les autorités gouvernementales dans les meilleurs délais possibles pour augmenter le rythme des réouvertures des lignes aériennes et la levée des restrictions sur les déplacements entre les villes. 

En 2021 Marrakech, se prépare à vivre un moment historique en accueillant, pour la première fois en septembre, les travaux de la 24ème session de l’Assemblée Générale de l’Organisation Mondiale du Tourisme, considérée comme l’événement touristique planétaire de l’année, d’autres méga rencontres internationales, de nombreuses ouvertures dont un nouveau projet iconique : un Centre d’Expositions Culturel, un Centre d’Art et d’Apprentissage,... dans une nouvelle adresse incontournable (M AVENUE), etc ...

 

Quel est votre message en guise de conclusion ?

Rester à mon humble avis, vigilant, prudent et faire face à ce Virus vicieux avec sérieux (oui) mais Subir son Binôme maléfique: la Peur et la Panique. (Non) S'il y a un seul message : Agir Ensemble maintenant, pour une reprise responsable, pour créer un élan et réduire l’incertitude. 

Agir Ensemble Maintenant pour créer un choc de confiance avec une réponse collective et simultanée santé et économie.