Hari vs Rico: la vengeance, un plat qui se mange froid !

Par Adil Chadli
Conférence de presse annonçant le combat historique entre Hari et Rico le 21 décembre 2019 ©MAP/EPA
Conférence de presse annonçant le combat historique entre Hari et Rico le 21 décembre 2019 ©MAP/EPA
Badr Hari garde un arrière-goût d’amertume de sa défaite en 2016 face au champion néerlandais Rico Verhoeven. Trois ans après, “The Bad Boy” est au top de sa forme et il est prêt à tout pour prendre sa revanche lors d’un duel enflammé et ultra-médiatisé.

Il est de retour. Trois ans après sa défaite plus ou moins “injuste” face à Rico, le légendaire champion du Kick-boxing fait son come-back. Le 21 décembre 2019 serait le jour où ce tas de muscles en béton prendra sa revanche contre la star néerlandaise Rico Verhoeven. Sur ses pages Facebook et Instagram, le Marocain Badr Hari a publié de courtes vidéos retraçant son chemin vers la salle ayant abrité, le 17 octobre, la conférence de presse annonçant le combat historique contre Rico. Lunettes à effet miroir bien ajustées, capuchon en noir sur lequel est écrit “Badr Army” en référence à ses fans si nombreux aux Pays-Bas, au Maroc et ailleurs, le géant fait une entrée majestueuse sous les acclamations et les applaudissements de ses supporters avant d'atteindre son siège. La vidéo se termine sur un regard glaçant lancé par Badr Hari à son adversaire.
La conférence annonce déjà les couleurs d'un combat de choc. Dans un moment de fougue, le sang marocain s'empare complètement de Badr. “Je vais te faire craquer”, s'insurge, en Darija, Badr Hari contre Rico, de quatre ans son cadet et détenteur de la ceinture de champion du Glory. Il est à signaler que la ceinture du Glory n'est pas mise en jeu lors de ce “rematch” qualifié de “combat du siècle”. C'est en effet le prestige des deux superstars du Kick-boxing qui est mis en question. En 2016, date de son premier combat contre Rico, Badr Hari avait déclaré, après avoir abandonné le duel suite à sa blessure au bras au deuxième round, qu'il ne voulait pas perdre d’une telle façon et que Rico non plus ne voulait pas gagner ainsi, d'où la raison d’être de ce deuxième match qui aura lieu au stade de Gelredome à Arnhem au Pays-Bas.

Une question de prestige, pas de compétition

Trois ans plus tard, le “Bad Boy” est-il toujours en pleine forme, garde-t-il le même esprit et y a-t-il une différence entre le premier et le prochain combat ? Absolument ! C'est ce qu'a confirmé, confiant, Badr Hari lors de la conférence de presse. “La seule différence c'est que je suis plus préparé, je me sens en forme, je suis plus fort, j'ai un autre état d'esprit. Cette fois, je peux me concentrer à 100% sur le combat. La dernière fois, j'avais d'autres combats à gérer. C'est la plus grosse différence”, a-t-il déclaré. En évoquant “d'autres batailles”, Badr Hari faisait allusion à ses ses démêlés avec la justice néerlandaise. “The Golden Boy” semble donc prêt, physiquement et psychiquement, pour infliger une cuisante défaite à Rico. “Je vais le mettre KO au premier round”: ce sont les paroles adressées par Badr Hari à son meilleur ennemi qui a été hué par la “Badr Army”, une soldatesque galvanisée qui a investi massivement la salle de conférence. Sur sa page Facebook, Badr Hari a écrit: “Je promets que je vais le détruire devant ma loyale armée le 21 décembre”.
Âgé de 34 ans, Badr Hari est considéré comme l'un des plus grands champions du Kick-boxing. Comptant 120 combats à son actif, le pugilat a gagné 106 fois dont 92 par KO. Rappelons que Badr Hari est toujours sous le coup d'une suspension pour dopage qui prendra fin début décembre. Cela veut dire que le Marocain n'aura pas de combat de préparation avant sa rencontre avec Rico Verhoeven.
à deux mois de la très attendue “Collision 2”, la communication autour de ce combat a été lancée à tambours battant par le Glory, l'organisateur de l'événement durant lequel Badr Hari et Rico Verhoeven remettront les gants et montreront ce qu'ils ont dans le ventre. La partie se jouera à guichets fermés, sera couverte par une centaine de médias et transmise dans plus de cent pays.
Vous êtes avisés: Le duel s’annonce volcanique. Âmes sensibles s’abstenir !

Étiquettes