Instagram, le nouvel Eldorado des affaires

Par Zineb Bouazzaoui
Instagram, le réseau social le plus en vogue en ce moment ©DR
Instagram, le réseau social le plus en vogue en ce moment ©DR
Pour promouvoir son business en ligne en fidélisant une communauté importante de clients, beaucoup d’entreprises investissent les réseaux sociaux, notamment Instagram, devenu un espace de marketing par excellence. A coup d’influenceurs et de contenu régulier et varié, ce réseau est le choix tout indiqué pour faire parler de sa marque et gagner en notoriété. Et voici pourquoi.

Instagram, le réseau social le plus en vogue en ce moment, dispose d’un milliard d’utilisateurs actifs à travers le monde dont plus de 25 millions de profils professionnels. Le roi de la photo tendance est devenu une vitrine incontournable pour la vente des produits en ligne permettant aux entrepreneurs de cartonner.

Selon les statistiques du eMarketer 2020, 75% des entreprises américaines ont un compte professionnel sur Instagram et 80% des utilisateurs suivent au moins une marque. D’après “Similarweb 2019”, il est considéré comme étant la plateforme sociale ayant l’un des plus forts taux de fréquentation.

Dédié à l’image dans un premier temps, ce réseau social expose des moments de vie via des photos ou des vidéos postées par les utilisateurs sur leur fil d’actualité afin de les immortaliser. Rachetée par Facebook en 2012, cette application attire de plus en plus de personnes pour son côté “tout beau tout rose” grâce à ses filtres gratuits qui enjolivent la réalité et ses influenceurs (mode, beauté, sport, cuisine…) qui donnent des conseils et vendent du rêve à leurs abonnés. Quant aux marques, elles utilisent ce réseau en masse pour faire de la publicité et pour créer un lien privilégié avec leurs abonnés.

 

Une aubaine pour le monde des affaires

L’essor de la plateforme de partage de photos est fulgurant, elle compte en 2020 plus d'un milliard d’utilisateurs actifs mensuels et plus de 500 millions d’utilisateurs la fréquentent quotidiennement, ce qui est bénéfique pour les marques car le contenu sponsorisé évolue à grande vitesse. Selon “Grizzlead”, 59% des entreprises redirigent leurs stories vers des pages d’achats et cela en vaut la peine, car c’est le réseau ayant l’un des plus forts taux de fréquentation.

 

Des projets bien “Insta-compatibles”

Approchée par BAB, la consultante en communication Éléonore Abaroudi Bénit, alias @Eléonore Bénit sur Instagram, affirme qu’il y a différentes façons pour une entreprise de développer une bonne stratégie de communication, notamment sur le digital. En la matière, le réseau social Instagram fait désormais figure d’incontournable. 

Il est, avec le site internet, ou la publicité ciblée, l’un des piliers centraux d’une prise de parole sur le web. Autrement dit, une bonne stratégie de communication digitale globale intègre quasi invariablement Instagram, mais toute communication ne peut être uniquement basée dessus. C’est une question de complémentarité de messages et de canaux.

Selon Mme Bénit, pour réussir le lancement d’un nouveau business sur Instagram, il faut déterminer dans un premier temps si le projet en question est “insta-compatible”. 

Pour un courtier en assurance par exemple, l’idée ne va pas de soi et un réseau social comme Linkedin serait plus pertinent. 

En revanche, si l’entreprise s’adresse à une cible de trentenaires, si c’est un eshop, un restaurant ou une boutique, Instagram peut devenir son meilleur ami.

“Pour un maximum d’efficacité, il convient d’abord d’établir une sorte de charte éditoriale. Et donc de se poser les bonnes questions. Quel est le ou les messages que je souhaite délivrer ? Comment ? à qui ? etc… Vient ensuite la construction d’une véritable communauté, qu’elle soit créée organiquement, à l’aide de publicité payante ou grâce à l’intervention d’influenceurs (marketing d’influence)”, explique-t-elle.

 

Des contenus aussi réguliers que variés

Ensuite, il est indispensable d’être régulier dans ses posts mais surtout de varier les contenus et leur moyen de diffusion; le mieux est encore de balancer entre photos et vidéos - avec une prédilection pour le contenu type Story ou REEL qui sont les plus encouragés par le nouvel algorithme d’Instagram. Sans oublier les IGTV, la prise de parole en direct quand cela est justifié ou encore la bonne veille mais pour peu qu’elle soit (bien) travaillée, poursuit
-elle.

D’après Mme Bénit, la charte graphique et la ligne éditoriale permettent de construire un feed et une page cohérente, unifiée, esthétique, logique et donc performante. 

Il faut également penser à varier les messages (informatif, ludique, fédérateur, aspirationnel…). Le fait de poster au bon moment et à la bonne heure est très important également.

“Prenons l’exemple d’un restaurant vegan: on peut indistinctement retrouver sur son compte ses horaires d’ouverture, les plats au menu du jour, des photos du team, mais aussi pourquoi pas du contenu additionnel, en cohérence avec les valeurs de sa cible: cours de yoga en ville, un bon plan pour un trekking dans le Toubkal, les valeurs nutritionnelles de tel ou tel ingrédient, la fibre bio la permaculture au Maroc, etc. Je suis convaincue qu’une prise de parole réussie ne doit pas être uniquement tournée vers soi. Une communauté, même virtuelle, est une sorte de belle amitié ; et sur Instagram comme dans la vie, lorsqu’on s’adresse à une personne, on ne se contente pas de parler que de soi, on s’intéresse à l’autre, sa vie, ce qui l’intéresse…”, indique-
t-elle.

L’objectif étant de capter son audience à l’aide de contenu à valeur ajoutée. On peut donc parler de soi bien sûr, de ses produits, de ses segments différentiateurs d’un point de vue concurrentiel mais pas que. Il ne faut jamais perdre de vue qu’un utilisateur d’Instagram est archi-sollicité. 

“Il est préférable que l’entrepreneur se fasse accompagner par un professionnel s'il n’est pas du métier. Contrairement aux idées reçues, le community management est un vrai métier, de plus en plus professionnalisé”, précise Mme Bénit.

 

Le marketing d'influence pour booster la visibilité de son entreprise

“Aujourd’hui, le rôle des influenceurs sur les réseaux sociaux n’est plus à questionner et ça, les annonceurs l’ont bien compris. Une tendance forte est de s’adresser à des micro-influenceurs (entre 10k et 30K) qui bénéficient d’un très bon engagement auprès de leur communauté. Parfois même meilleur que les superstars des réseaux. Pour mesurer leur impact, il est possible de mettre en place toute une suite de liens pour tracer le flux drainé par l’influenceur: identification de compte, lien swipe up, code promo…”, conclut Mme Bénit

Pour sa part, Asmae, une créatrice de bijoux, affirme à BAB que la communauté Instagram peut être un très bon relais pour le projet car ce réseau permet à l’entreprise d’avoir une vitrine virtuelle et donc de développer le nombre de prospects.

En ouvrant un compte business, il est possible d’ouvrir une boutique Instagram Shopping et d’augmenter ainsi les chances de faire des ventes surtout pour les petites marques locales qui n’ont pas les moyens de payer un showroom ou un local, poursuit-elle, soulignant qu’un compte Instagram professionnel donne accès à l’application des statistiques d’Instagram qui donnent des informations cruciales au sujet des audiences et de la visibilité des publications.