Aller au contenu principal

Investir l’espace pour récolter du bon cacao

Par Malika Mojahid
©MAP/EPA
©MAP/EPA
Les cultivateurs ghanéens du cacao sont désormais mieux outillés grâce à l’outil d’imagerie satellitaire “SAT4Farming”. Une technique qui s’inscrit dans le cadre des démarches entreprises par le Ghana, deuxième producteur mondial du cacao, pour stimuler sa production.

Fournir des informations et des services à des milliers de petits producteurs de cacao afin d’améliorer leur productivité et leur durabilité, est l’objectif affiché du programme d’imagerie satellitaire “SAT4Farming”, lancé au Ghana.
Conçu pour utiliser la technologie numérique et l’imagerie satellitaire pour créer des plans de développement agricole individuels (PDF) qui guident les agriculteurs sur une période de sept ans, “SAT4Farming” est un outil de planification et de surveillance, accessible sur les appareils mobiles pour soutenir les petits producteurs de cacao du Ghana.

Pour une agriculture durable
SAT4Farming fournit aux agriculteurs, y compris aux femmes et aux jeunes, des conseils sur les pratiques agricoles, l’adaptation au changement climatique et la prévention des maladies, pour une agriculture performante et durable.
Cet outil vient pour aider les petits agriculteurs de cacao qui font face à la baisse des rendements, à la montée des menaces des ravageurs et des maladies et à la pauvreté persistante.
Il offrira aux 800.000 petits exploitants agricoles ghanéens, qui font du pays le deuxième producteur mondial de cacao après la Côte d’Ivoire, l’information et les conseils opportuns pour améliorer leur situation.
Fruit d’un partenariat entre les organisations à but non lucratif mondiales “Rainforest Alliance” et “Grameen Foundation”, le négociant mondial de cacao “Touton”, le Département d’économie agricole et d’agro-business de l’Université du Ghana, ainsi que “Satelligence” et “WaterWatch Projects”, SAT4Farming vise à fournir à des milliers de petits producteurs de cacao des informations et des services pour améliorer leur productivité et leur durabilité.
Les concepteurs de cet outil satellitaire financé par le programme Geodata for Agriculture and Water (G4AW), prévoient de lancer une entreprise sociale qui rendra ses services largement disponibles et assurera la durabilité économique du travail.
Ainsi, le négociant mondial de cacao “Touton” a commencé à déployer le PDF numérique SAT4Farming auprès de son réseau d’agriculteurs et de fournisseurs pour Mars, l’un des plus grands fabricants de chocolat au monde.
Il convient de rappeler qu’au cours de la dernière décennie, diverses formes de technologies de l’information et de la communication (TIC) ont été déployées au Ghana pour stimuler la production, surveiller la croissance des cultures, optimiser l’utilisation de l’eau et détecter les maladies des cultures.

Au-delà d’un outil, une nécessité
Avec la nécessité de produire 70% de nourriture en plus d’ici 2050 pour nourrir une population en pleine croissance en raison de la sécheresse et du changement climatique, l’agriculture ghanéenne se tourne vers de nouvelles technologies telles que les satellites d’observation de la Terre, qui fournissent aux fermes une vision plus détaillée du champ, d’une manière plus rentable et efficace que les méthodes traditionnelles d’inspection des cultures.
Cette technique peut révéler des problèmes d’irrigation, des variations du sol et même des inspections fongiques ou parasitaires. Les capteurs montés sur des satellites sont capables de prendre des images, donnant aux agriculteurs la capacité de différencier entre plantes saines et malades.
Avec l’imagerie satellitaire et l’analyse de données, l’agriculteur ghanéen du futur sera en mesure de prendre des décisions, qui aident à augmenter la productivité tout en protégeant l’environnement.

Étiquettes