Aller au contenu principal

Jésus, cet énigme qui nous rassemble

Par Bouchra Fadel
Rachid Lazrak, un grand passionné de l’histoire des religions ©MAP/Boujemaa Zidi
Rachid Lazrak, un grand passionné de l’histoire des religions ©MAP/Boujemaa Zidi
“Jésus, une grande figure biblique du Coran” est un nouvel ouvrage de Rachid Lazrak qui tend à aplanir les mésententes entre chrétiens et musulmans au sujet de ce personnage qui constitue “un maillon important de la chaîne des croyances religieuses”, d'après l'auteur.

Fasciné par le personnage du Christ, Rachid Lazraq, dans une étude monographique où les mots sont passés au peigne fin et qu’il a appelé “Jésus, une grande figure biblique du Coran”, a disséqué pendant quatre années, versets du Coran, Hadiths et autres textes. Mais si Jésus est le personnage fondamental du christianisme – ce qui est aisément compréhensible - peu d’entre les chrétiens et les musulmans savent que même dans l’Islam celui-ci occupe une place essentielle. Aussi, l’objectif de ce livre est-il de bien montrer cela à l’effet de contribuer au rapprochement entre les deux religions du
Livre.
Ainsi, à la lecture de cet ouvrage nous apprenons que, dans le Coran, Jésus-Christ est cité à 35 reprises; 27 fois par son nom (Issa en arabe) et 8 fois en tant que Messie (Al Massih en arabe) et qu’il est assimilé au “souffle de Dieu”, à “l’esprit de Dieu”, à la parole divine “Al Kalima” alors que la Vierge Marie, sa génitrice, est plus citée dans le Coran (34 fois) que dans le Nouveau Testament (19 fois).
D’ailleurs, croyants et non croyants s’accordent à dire que Jésus, du fait du caractère exceptionnel de sa personne, reste “une énigme permanente et insaisissable” pour ce qui est de son existence-même, c’est-à-dire de sa naissance jusqu’à sa mort et, même bien après, par le message qu’il a laissé.
L’ouvrage de Rachid Lazraq invite le lecteur à bien lire le Coran pour comprendre que le Christ constitue “un maillon important de la chaîne des croyances religieuses” fondée sur l’unicité de Dieu depuis Abraham jusqu’à Mohammed en passant par Moïse et exhorte tout musulman à croire en Jésus et en sa mission au même titre que les autres prophètes, une telle obligation étant “liée à sa foi”.

Des points de convergence, d'autres de divergence

Étant très proche du christianisme, la religion musulmane rejoint et conforte les chrétiens dans la plupart de leurs croyances et convictions concernant le Messie, les miracles réalisés par lui, sa naissance miraculeuse etc… Mais rejette, cependant, sa crucifixion et sa divinité au motif qu’un être aussi “illustre” et aussi “proche de Dieu” n’aurait pu, en aucune manière, “être crucifié comme un vulgaire brigand”.
Par la reconnaissance de toutes les communautés spirituelles et de tous les prophètes antérieurs à Mohammed, l’Islam qui reconnaît comme siens tous les prophètes qui se sont réclamés du dieu unique et éternel se veut être le dénominateur commun à toutes les religions. Mais pour les chrétiens, le point d’intérêt le plus central avec l'Islam est celui qui touche la personne de Jésus-Christ.
A ce sujet les chrétiens ont tendance à mettre en avant les différences théologiques qui existent avec l'Islam, à savoir, la Trinité (Le Père, le Fils et le Saint-Esprit), la déification du Christ, sa mort, sa crucifixion au lieu de chercher les points de convergence qui peuvent aider à un rapprochement entre les deux religions du Livre.
L’ouvrage de Rachid Lazraq “Jésus, une grande figure biblique” a pour vocation de d'aplanir les mésententes entre chrétiens et musulmans, aider les premiers à adopter une autre vision sur le coran et  sur l'Islam en édifiant une passerelle qui permettrait aux musulmans de mieux connaître Jésus de la Bible et aux chrétiens de découvrir Jésus du Coran pour aider les deux communautés à dialoguer dans la sérénité et dans un esprit de communion et de fraternité.
Rachid Lazrak est docteur d’État en droit public et diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris. C’est un grand passionné de l’histoire des religions. Il est professeur universitaire et a écrit de nombreux ouvrages et articles en droit et en fiscalité.

“Jésus, une grande figure biblique du Coran”, un ouvrage de 314 pages, est paru aux éditions La Croisée des Chemins, L’Harmattan ©MAP/Boujemaa Zidi
“Jésus, une grande figure biblique du Coran”, un ouvrage de 314 pages, est paru aux éditions La Croisée des Chemins, L’Harmattan ©MAP/Boujemaa Zidi


“Le livre de Rachid Lazrak a de nombreux mérites”. C'est ainsi que commence la préface de cet ouvrage, rédigée par Ali Benmakhlouf, professeur de philosophie, qui attire l'attention du lecteur sur le fait que ce livre ne se contente pas uniquement de faire “connaître la place de Jésus dans le Coran”, mais vise également à “examiner les énigmes de la figure de Jésus”.

Étiquettes