Aller au contenu principal

Kantanka, une saga automobile ghanéenne

Par Malika Mojahid
Les 4x4 Kantanka “made in Ghana” ont été officiellement lancés sur le marché début décembre 2015 ©DR
Les 4x4 Kantanka “made in Ghana” ont été officiellement lancés sur le marché début décembre 2015 ©DR
L’automobile “made au Ghana”, fabriqué à partir de matériaux locaux et assemblé par une main d’oeuvre nationale, a de beaux jours devant lui. Véhicules tout terrain, pick-up, cars, minibus et même voitures électriques… La gamme ne cesse de s’élargir et de se perfectionner.

Fabriquer des voitures faites au Ghana, par des Ghanéens et pour les Ghanéens, est le pari relevé avec succès par la compagnie automobile “Kantanka” qui défie les grandes marques de renommée mondiale.
Assemblées et montées au Ghana, les voitures Kantanka viennent répondre à une demande croissante de véhicules neufs à prix abordables, dans un pays où la plupart des voitures sont importées des États-Unis, du Japon et de la Corée du Sud.
Cette réalisation est le fruit d’un travail laborieux de l’inventeur ghanéen Kwadwo Safo Kantanka, qui a pu réaliser son rêve en créant une nouvelle marque qui compte bien concurrencer les grands noms du secteur automobile.

Crosscountry, 4X4, berline solaire… la Kantanka prend de la vitesse

“La première réalisation de Kwadwo Safo Kantanka remonte à 1998. En juin 2007, il a sorti un modèle perfectionné de la Kantanka Onantefo, la II qui, comme toutes ses voitures, était testée dans la plupart des régions du Ghana”, a-t-il raconté à BAB Kwadwo Safo Junior, fils de l'inventeur du véhicule et PDG du Groupe Kantanka. “La même année, il a lancé son véhicule de Crosscountry de 26 pieds de long, appelé Kantanka Obrempon”, a-t-il poursuivi, notant qu’en 2012, il a sorti un véhicule utilitaire sport, un autre véhicule 4X4, Kantanka Daasebre, alimenté et conduit par une montre-bracelet, ainsi qu’une voiture berline non motorisée fonctionnant à l’énergie solaire.
Fin 2015, il a lancé la marque Kantanka qui propose plusieurs variétés allant des 4×4 aux véhicules utilitaires tout terrain et pick-up et qui ressemblent extérieurement à ceux des grandes marques mondiales.
Ainsi, la calandre porte une étoile à cinq branches argentée, le logo de la marque et symbole du Ghana. À l'intérieur, le tableau de bord est décoré de boiseries provenant de forêts ghanéennes, et les sièges en cuir crème sont fabriqués à Kumasi, dans le centre du pays.

Opération charme auprès des Ghanéens et de l’Afrique

Pour la compagnie “Kantanka”, les défis à relever sont importants. “Convaincre la population de consommer local n’est pas une tâche facile, surtout que les Africains considèrent tout ce qui est produit par leurs paires comme non fiable”, s’est désolé M.Safo.
Pour faire face à cette contrainte, la firme s’est lancée dans une campagne publicitaire avec des stars de cinéma et de musique locales.
“Pour satisfaire la demande locale, Kantanka compte augmenter sa production en fabriquant des cars et minibus”, a fait savoir M. Safo, notant que la compagnie ambitionne la conquête du marché international en commençant par l’Afrique du nord, l’Afrique australe et centrale.

Katanka ambitionne la conquête du marché international en commençant par l’Afrique du nord, l’Afrique australe et centrale ©DR
Katanka ambitionne la conquête du marché international en commençant par l’Afrique du nord, l’Afrique australe et centrale ©DR

Convaincu de l’importance de l’aspect environnement, le constructeur automobile compte produire des voitures électriques dès décembre prochain, à partir de son usine de Kumasi, dans le sud du Ghana.
Le gouvernement ghanéen a contribué également au rayonnement de ce  produit 100% local, en effectuant plusieurs commandes de ces voitures solides et adaptées aux contraintes naturelles, notamment au profit de la police et des administrations publiques.
Les autorités veillent également à mettre en place une politique d’industrialisation efficace et s'engagent à s'assurer que les industries locales bénéficient de l'élan et du soutien nécessaires afin qu'elles puissent être compétitives. Pour ce faire, le gouvernement a lancé une campagne “Made in Ghana” visant à promouvoir la consommation de produits locaux et favoriser une industrialisation pour une croissance durable et inclusive.

Étiquettes