La passion du cheval et le sens du devoir

Par Oumaima Berguig
Samia El Khayati, gardien de la paix et formatrice à l'école de cavalerie de Kénitra ©MAP
Samia El Khayati, gardien de la paix et formatrice à l'école de cavalerie de Kénitra ©MAP
Ambition, audace et courage est le triptyque catalyseur de la jeune cavalière, Samia El Khayati, formatrice à l'école de cavalerie de Kénitra, relevant de l’Institut royal de la police. Une policière animée par sa passion d'équitation et qu'elle met au service de sa mission.

Passionnée d’équitation et du cheval dès son plus jeune âge, Samia El Khayati, gardien de la paix et formatrice à l'école de cavalerie de Kénitra, reflète l’image d’une femme suffisamment audacieuse, forte, ambitieuse et courageuse qui a choisi, en conscience de cause, un métier d'homme et opté pour le cheval comme compagnon de métier professionnel.
Samia incarne le modèle de la femme disciplinée, respectueuse, féminine, engagée et de grand caractère, qui s’épanouit dans son travail et y excelle à tous les niveaux et qui est capable de s’imposer dans la société comme étant une femme marocaine moderne.
Diplômée en équitation, cette jeune cavalière aux grandes ambitions a rejoint il y a cinq ans l’école de cavalerie de kénitra, qui a ouvert pour la première fois ses portes à la gent féminine en 2013.
Cette décision ambitieuse s’inscrit en conformité avec la politique d’ouverture conduite par SM le Roi Mohammed VI dans tous les domaines, notamment dans les différents services relevant de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), afin d’accorder à la femme marocaine la place éminente qui lui échoie au même titre que l’homme.
Samia éprouve depuis son enfance un grand attachement et un éternel amour pour le cheval et l’équitation, qui sont à l’origine de son choix professionnel. Elle est habituée à dresser cet animal, à apprivoiser son tempérament et à le monter.
Malgré les difficultés rencontrées dans ce métier qui nécessite une intime relation avec la plus noble conquête de l’homme, Samia n’a pas hésité à faire son choix. Sa famille et son mari n’étaient pas non plus surpris par sa décision car ceux qui la connaissent savent très bien combien elle est accro au cheval, c’est plutôt un plaisir qu’elle ressent quotidiennement en pratiquant son travail, qui ne l’empêche point de consacrer un temps à sa petite famille et amis.
 

Professionnalisme et excellence

Fière de son apport professionnel, la jeune maman cavalière a déjà participé à plusieurs parades, en l’occurrence le Salon du cheval d’El Jadida, et des festivités à l’étranger, notamment à Séville en Espagne ainsi qu’à Avignon en France, pendant lesquelles les équipes marocaines se sont distinguées par leur professionnalisme et leur excellence, poussant les cavalières à améliorer leurs compétences et à donner le meilleur d’elles-mêmes.
Les parades sont les autres moments de grande fierté dans le métier de Samia. Pour elle, c’est l’occasion idoine pour dévoiler ses talents équestres dans des spectacles artistiques qui offrent au cavalier davantage de liberté, de créativité et de manœuvre pour être en parfaite symbiose et harmonie avec son cheval.
A part son métier de cavalière, Samia El Khayati est une femme au foyer et maman d’un enfant
d’un an. Elle passe son temps libre à pratiquer l’équitation avec son frère et estime que ce métier forge la personnalité de la femme et son caractère et contribue fortement à lui apporter beaucoup de force et de constance.
Samia est aujourd’hui une femme indépendante, moderne et surtout capable de faire face et de relever de nouveaux défis. Elle se considère chanceuse de faire partie de ces femmes policières cavalières qui ont toute la force de s’imposer au sein de la société.

Étiquettes