Aller au contenu principal

Le Pho, quand la cuisine parle vietnamien

Par Mohammed Ben Messaoud
Le Pho, met emblématque du Vietnam ©DR
Le Pho, met emblématque du Vietnam ©DR
La gastronomie vietnamienne est aussi riche que variée, mais le Pho demeure le met national par excellence de ce pays asiatique. Difficile d’imaginer un voyage au Vietnam sans déguster ce plat souvent accompagné de boeuf de viande ou de poulet qui a trouvé également une place de choix dans le menu des meilleurs restaurants du monde.

Considéré comme le met emblématique de la cuisine vietnamienne, le Pho est sans conteste le plat national du Vietnam par lequel débute toute journée et qui peut se consommer à tout moment.
A base d’un bouillon de bœuf avec des os à moelle cuits pendant au moins six heures avec de l’anis étoilé, des bâtonnets de cannelle, du gingembre, de l’oignon grillés et de la cardamome, le Pho peut être accompagné de viande de bœuf (Pho bo) ou de poulet (Pho ga) avec des nouilles de riz plates.
Son assaisonnement reste une question très personnelle selon le goût et les papilles de chacun avec plusieurs options déclinant des saveurs aussi appétissantes les unes que les autres : jus de citron ou de lime, feuilles de basilic thaï, coriandre, ciboulette, coriandre longue, menthe ou rondelles de piment.
Même s’il existe des divergences sur l’origine de cette fameuse soupe, Hanoï ou la province de Nam Dinh (est de Hanoï), le Pho, qui est aussi un remède efficace pour affronter les hivers rudes, s’est répandu dans tout le Vietnam et a été adopté par les différentes régions du pays.
Il a même gagné ses lettres de noblesse et a trouvé une place de choix dans le menu des  meilleurs restaurants du monde que ce soit à Tokyo, à Paris, à Londres, ou New York.

Voyage au Vietnam, jamais sans déguster le Pho !

A première vue simple, le Pho cache bien son jeu et se prête volontiers à la créativité de celui qui le prépare avec une palette d’ingrédients originaux qui font sa renommée auprès des touristes qui prennent d’assaut les échoppes à même le trottoir qui le proposent à des prix défiant toute concurrence, car visiter le Vietnam sans déguster le Pho reste une expérience de voyage incomplète.
Conçu initialement pour le petit-déjeuner, le Pho se déguste désormais à toute heure de la journée par tous les vietnamiens, abstraction faite de leur niveau
social.
Il constitue sans doute une bonne et “délicieuse” excuse de se retrouver entre amis ou en famille pour le déguster et partager des moments de gaieté et de bonne humeur.

Le Pho au Vietnam, tel les spaghetiis en Italie

Le Pho a également fait la renommée de plusieurs restaurants familiaux de Hanoï, estampillés “Pho Gia Truyen” (Pho hérité), signifiant une recette de famille transmise de génération en génération et dont le secret et jalousement gardé.
Un gage de savoir-faire et une qualité sans reproche.
Si le couscous fait la renommée du Maroc, les spaghettis celle de l’Italie et le Sushi celle du Japon, le Pho est le plat emblématique du Vietnam et l’ambassadeur par excellence aussi bien de sa gastronomie variée que de sa culture spécifiquement riche.

Étiquettes