Le pommier de Midelt prend de l’altitude

Par Mohamed Taoufik Ennassiri
Le pommier de Midelt ©MAP
Le pommier de Midelt ©MAP
Avec plus de la moitié de la production nationale et 90% de celle de la région, Midelt est la championne attitrée des pommes. Cette culture a connu, sur les dernières années, une expansion sans précédent en termes de superficie, de production et de chiffre d’affaires.

Troisième espèce fruitière cultivée dans la région de Drâa-Tafilalet après le palmier dattier et  l’olivier, le pommier est une filière qui contribue à une dynamique économique importante au niveau régional grâce surtout au chiffre d’affaires qu’elle génère et aux journées de travail créées chaque année.
Cette culture a connu une large extension au niveau des zones de montagne de la région grâce aux conditions climatiques favorables (froid hivernal), aux disponibilités en terres et en eaux d’irrigation, aux subventions accordées par l’Etat à l’investissement dans cette filière et aux efforts déployés dans le cadre du pilier II du Plan Maroc vert (PMV). Ces efforts ont favorisé une progression de la superficie occupée par le pommier à Drâa-Tafilalet de 8.645 Ha en 2008 à 17.501 Ha en 2020, selon des données de la Direction provinciale de l’Agriculture à Midelt, province où 90% de la production en pommes est localisée au niveau régional.
La production a enregistré aussi une nette augmentation, en passant de 121.384 tonnes en 2008, à 370.000 tonnes en 2020, soit près de 53% de la production nationale.

Un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dirhams
Ces résultats ont contribué ainsi à la création d’une dynamique économique importante, grâce au chiffre d’affaires généré et au nombre important de journées de travail créées par la filière et les activités qui y sont liées, telles le commerce des intrants agricoles, les services, les bureaux d’études et autres.
En termes de chiffres, la production de pommes procure un chiffre d’affaires annuel moyen d’environ 1,17 milliard de dirhams, constitue une source de revenus pour environ 60.000 habitants de la région et permet la création de plus de 1,5 million de journées de travail le long des maillons de la production et de la conservation.
Pour le directeur provincial de l’Agriculture à Midelt, Salah Serghini, le pommier est parmi les filières agricoles importantes à Midelt, sachant que la province assure plus de 50% de la production nationale de pommes et 90% de celle de la région de Drâa-Tafilalet. Le poids de la filière s'illustre aussi au niveau de la superficie qu’elle occupe qui dépasse les 17.000 Ha dans la région, relève-t-il à BAB.
La production de pommes au titre de la campagne 2020 s’est établie à 370.000 tonnes au niveau de la région, une performance qui permet aux agriculteurs de réaliser un chiffre d’affaires de 1,5 milliard de dirhams, fait savoir M. Serghini.
Cette filière a créé plus de 1,5 million de journées de travail notamment durant la période de récolte et de stockage de ce produit qui a coïncidé cette année avec la pandémie du nouveau Coronavirus, poursuit-il, notant que toutes les mesures préventives nécessaires ont été prises, en coordination avec les autorités compétentes, pour préserver la santé des agriculteurs et des employés des unités de stockage.

Une nouvelle génération d’unités de stockage
Evoquant l’appui et le soutien technique du ministère de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rurale et des Eaux et forêts aux producteurs et autres acteurs de cette filière, M. Serghini indique que l’ONCA (Office National du Conseil Agricole) a organisé une série de journées d’encadrement et de sensibilisation.
Il a de même mis en avant le soutien apporté par l'État dans le cadre du FDA (Fonds de Développement Agricole) pour la mise en place chaque année d'entre 300 et 400 Ha de nouvelles exploitations agricoles de pommier équipées en systèmes d’irrigation goutte à goutte et en filets paragrêles. La valorisation de la production occupe aussi une place de choix dans le cadre de la stratégie de développement de cette filière.
En effet, l’infrastructure de stockage au niveau de la région a connu une évolution considérable, avec une capacité qui était de 4.000 tonnes en 2009 pour atteindre 70.000 tonnes en 2020. Elle est constituée de 38 unités de stockage frigorifique, dont 32 dans la province de Midelt.
L’une de ces unités de stockage est située à douar Ait Mouli, commune territoriale de Zaida (province de Midelt).
Créée en 2017, cette unité est dotée de 12 chambres froides s’étalant sur une superficie de 5.400 m2 couverte et d’une capacité totale de stockage de 4.000 tonnes de pommes, indique à BAB, son gérant, El Khadri Mohamed.
Cette unité utilise le système développé de stockage sous atmosphère contrôlée qui garantit une qualité optimale des pommes pour une durée pouvant aller jusqu’à 7 mois, ajoute-t-il.

Le jus et le vinaigre de pommes aussi
La coopérative agricole “Al Falah”, située à douar Ait Iloussane, dans la commune de Zaida, possède aussi une unité de stockage frigorifique de pommes. Il s'agit de l'une des 64 coopératives que compte la région, aux côtés de l’Association provinciale des producteurs de la pomme de Midelt (APPM) et de l’Union des coopératives de la pomme d’Imilchil.
El Hocine Bakada, responsable de cette coopérative, indique que celle-ci s’occupe de la récolte de la production de ses membres et de son stockage dans une unité d’une capacité de 2.600 tonnes.
La coopérative procède également à l’emballage des pommes, aussi bien d’une manière manuelle que mécanique, avant leur commercialisation, souligne-t-il.