Les voix dissonantes

Coins et recoins par Abdelghani Aouifia


Des voix dissonantes ont investi récemment les réseaux sociaux. Leur fonds de commerce est le mensonge et les contre-vérités. Ces férus de la mauvaise foi, rompus à l’arme lâche de la diffamation et des calomnies, se sont lancés dans une course effrénée dans le but sournois de porter atteinte à l’image du Maroc et ses institutions.

L’intensité des attaques montre qu’il s’agit bel et bien d’une campagne qui sert un agenda hostile au Maroc. Le but est clair. Il s’agit pour ces individus désemparés de créer la zizanie. Une entreprise sans lendemain d’autant plus que les questions ressassées relèvent d’un passé que le Maroc a soldé il y a plusieurs années à travers un processus salué de par le monde.

Le Maroc, qui poursuit sereinement l’édification de son modèle démocratique, n’a de leçon à recevoir de quiconque. Le chemin que le Royaume a parcouru parle de lui-même. Il a permis de doter la société de mécanismes institutionnels définissant les droits et les obligations des uns et des autres.

Personne n’est au-dessus de la loi dans ce Maroc moderne où la justice se prononce souverainement dans le cadre du respect des lois en vigueur. C’est un cadre clairement défini par la Constitution du Royaume qui consacre l’Etat de droit, conformément au principe fondamental de la séparation des pouvoirs, de la responsabilité et de la reddition des comptes.

Les démarches tendancieuses de ces voix isolées, qui feignent d’ignorer les progrès réalisés par le Maroc, n’entameront en rien la volonté du Royaume de poursuivre en toute sérénité le chemin de la perfection de son édifice démocratique.

Le Maroc, qui part d’un socle solide dans la poursuite de son processus de changement, demeure imperturbable face à ces voix qui ont décidé d’étaler leur venin d’une manière aussi ridicule que pathétique sur les réseaux sociaux dans le vil objectif de nuire au Maroc.

L’opinion publique marocaine avertie et intelligente est consciente de ces tentatives. Elle oppose une fin de non-recevoir à ce genre de manœuvres malveillantes, fomentées par la haine et la rancœur.

Le modèle de développement mis en œuvre et constamment adapté par le Maroc continuera sans doute de susciter l’envie de milieux hostiles, quelles que soient leurs nationalités.

Des états d’âme qui n’empêcheront pour autant pas le pays de poursuivre sa marche, confortée par l’unité et l’adhésion autour d’un projet de société légitime dans sa conception, serein dans sa mise en œuvre et ambitieux dans ses finalités.