Mawazine joue sa partition N°18 !

Par Omar Lemrabet
Mawazine joue sa partition N°18 ! ©MAP
Mawazine joue sa partition N°18 ! ©MAP
Tout le monde a sa place à Mawazine, un festival qui chante et ne déchante pas. Pour sa 18ème édition, le deuxième festival le plus suivi dans le monde a accéléré la cadence. Nostalgiques et amoureux de la découverte ont été servis, avec une programmation haut de gamme combinant valeurs sûres et étoiles montantes de la scène musicale mondiale, régionale et marocaine. Les six scènes de Rabat et Salé ont affiché la mine des
grands jours.

Passion, enthousiasme, ferveur, exaltation... Toutes les émotions sont au rendez-vous au Festival Mawazine-Rythmes du Monde qui fête cette année son 18ème anniversaire. Une belle histoire de défis relevés, d'engagements honorés et surtout de rêves réalisés.
Il y a de quoi être fier. Ce qui a commencé comme un pari “irréalisable” est devenu aujourd'hui une réalité pérenne. Rabat et le Maroc ont leur propre festival de musique et pas n'importe lequel: Le deuxième au monde en termes d'affluence.
Encore une fois cette année (21-29 juin), Mawazine-Rythmes du Monde s’entoure de grands noms de la musique, jeunes talents, vedettes confirmées, stars montantes, vieux routiers. Tout le monde a une place à Mawazine, un festival qui chante et fait chanter le monde.
Six scènes, réparties entre Rabat et Salé, se parent de leurs plus beaux atours pour accueillir une centaine de concerts avec une programmation riche, variée et exigeante mêlant les différents styles musicaux des plus grandes stars du répertoire mondial et arabe venues offrir des spectacles exceptionnels et inoubliables.

Une constellation de stars mondiales dans le ciel de Rabat

Chaque scène a livré, neuf jours durant, ses secrets les plus intimes à un public curieux, attentif et littéralement sous le charme des prestations de qualité de chaque artiste.
Pour les plus nostalgiques et les amoureux de la découverte, le Théâtre Mohammed V a offert aux festivaliers un ensemble de spectacles interprétés par une constellation de stars venues des quatre coins du monde. Cette scène emblématique de la capitale nous a invité à un voyage à travers la musique classique avec Mayada El Hennawi, cette Syrienne qui ressuscite, avec sa voix mélodieuse, le charme et l'authenticité de la belle époque. Et pour ouvrir le bal du Festival, le Ballet Flamenco de Andalucía, l’institution la plus emblématique de l’art populaire andalou qui accueille les plus grandes figures de la danse espagnole, s'est produit dans un cadre des plus enchanteurs pour présenter sa carte d'identité devant un public acquis d'emblée à son charme.

La chanteuse libanaise Myriam Fares ©MAP
La chanteuse libanaise Myriam Fares ©MAP 

A Bouregreg et Ennahda, des airs d’Afrique et d’Orient

L'autre site emblématique de Rabat et de Mawazine, la scène de Bouregrag, revient encore une fois cette année avec une présentation/confirmation des meilleurs artistes africains représentant une jeunesse créatrice en phase avec les aspirations d'un continent émergent.
Pour Mawazine, l'Afrique regorge de belles voix à écouter. Jazz, rap, hip hop, funk, free, soul, blues et rock, tous les genres musicaux sont à l'honneur sur une scène qui promet de belles affiches comme Youssoupha, Kery James et Kokoko.
Et l'aventure ne s'est pas arrêtée là. Les festivaliers de Mawazine n'ont que prendre la direction “scène Ennahda” pour encore plus d'émotions.
Considérée comme la scène de la chanson orientale par excellence, la place Ennahda a accueilli les plus belles voix arabes qui enchantent, sans nul doute, les passionnés de la chanson arabe, qu’elle soit classique ou moderne.

Kawa Generations, une formation composée d’une famille de grands musiciens, les Khan, venus du Rajasthan ©MAP
Kawa Generations, une formation composée d’une famille de grands musiciens, les Khan, venus du Rajasthan ©MAP


Carole Samaha, Diana Karazon, Walid Tawfik, Rami Ayach, Najwa Karam, Abu et Hussain Al Jassmi ont défilé sur une scène qui a toujours donné de la joie au public rbati. Amoureux de la chanson orientale, on ne vous a pas déçus !

La chanteuse Syrienne Mayada El Hennawi ©MAP
La chanteuse Syrienne Mayada El Hennaw ©MAP

Chellah parle musiques du monde

Avec son histoire opulente, sa muraille imposante et sa vue imprenable, le site historique de Chellah a accueilli une programmation vertueuse pour faire honneur à la grandeur de cet espace, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Réservée aux musiques du monde, aux rythmes du monde, Chellah a reçu à bras ouverts des artistes de l'Inde, de la Turquie, de l'Europe de l'Est, de l'Espagne et de l'Iran qui sont allés à la rencontre d’un public avide de découverte et de voyage musicaux.
Sur la scène OLM-Souissi ce sont les poids lourds de la musique internationale qui ont donné rendez-vous. L'objectif: Répondre aux vœux de milliers de fans, qui connaissent par cœur leur répertoire et suivent de près leurs nouveautés.
Rock, électro, Hip-hop, pop, RnB: Tous les goûts et les styles se sont retrouvés sur cette scène qui offre au public un billet gratuit pour un voyage musical extraordinaire. C’est évidemment le pèlerinage des férus des rythmes du monde.
A Mawazine, il y en a pour tous les goûts. La scène maghrébine par excellence, la Plage de Salé, a braqué ses projecteurs sur la chanson marocaine. Neuf soirées prometteuses et très attendues ont été programmées avec la participation de grands noms de la musique chaâbi, amazighe, raï, aïta, gnaoua, fusion, pop, trap et hip-hop.

Cirque, feux d’artifice... C’est la fête à Rabat !

À l'instar des éditions précédentes, la 18ème édition du festival Mawazine-Rythmes du monde a proposé une programmation riche et variée, animée par des spectacles de rue créant une ambiance festive dans les principales artères de Rabat.
En plus des concerts qui attirent chaque jour des milliers de fans sur les différentes scènes du festival, Mawazine a animé les principales artères de la capitale offrant au menu des spectacles de danses et d'acrobaties, de feux d'artifice, des cirques et des tambours.
Très engagé dans la promotion de la musique marocaine, Mawazine consacre plus de la moitié de sa programmation aux talents de la scène nationale.

Rosalía, l'icône espagnole ©MAP
Rosalía, l'icône espagnole ©MAP


Le festival Mawazine-Rythmes du Monde, tenu sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, est le rendez-vous incontournable des amateurs et passionnés de musique au Maroc. Avec plus de deux millions de festivaliers pour chacune de ses dernières éditions, il est considéré comme le deuxième plus grand événement culturel au monde.

Le rappeur d'origine marocaine, Lartiste ©MAP
Le rappeur d'origine marocaine, Lartiste ©MAP


Créée en 2001, Maroc Cultures est une association à but non lucratif qui s’est fixée pour mission principale de garantir aux publics de la région de Rabat-Salé-Kénitra une animation culturelle et artistique d’un niveau professionnel digne de la capitale du Maroc.

Le DJ David Guetta ©MAP
Le DJ David Guetta ©MAP

 

Étiquettes