Aller au contenu principal

Mohamed Tijini, un cosmopolite assoiffé de ‘‘Lumières’’

Portrait chinois par Mohamed Aswab


Mohamed Tijini, célèbre animateur télé, puise, comme son nom l’indique, de la “voie tijane”, la voie des “Lumières”, de “l’accès à la connaissance”. Sauf que le directeur de la chaîne de télévision belgo-marocaine “Maghreb TV” et ex-animateur de l'émission de débat “Invité d'Al Oula” de la SNRT, n’est pas en “retraite spirituelle”, comme il ne fait pas l'apologie d’une religion ou d'une idéologie en particulier. Pour lui, tous les chemins sont bons du moment qu’ils indiquent les “Lumières”. Il est fasciné par l’Occident, son “Lieu saint”, envers lequel il nourrit une certaine jalousie discrète. “Pourquoi eux et pas nous?”, se dit-il. Et comme il vit dans une partie de cet Occident, la Belgique, et ne cesse de découvrir d’autres contrées tout aussi “développées”, il fait du mieux qu’il peut pour en partager l'expérience. C’est un “passeur” -pas dans le sens de l'immigration clandestine- qui tend la main envers ses semblables pour déconstruire les frontières de l'ignorance et transmettre les sens. Depuis la chute du mur de Berlin, il croit, dur comme fer, que “la liberté finit toujours par triompher”. Mohamed Tijini se ressource des “Lumières”, de la diversité qui fait ce monde, contre toute approche isolationniste ou communautariste.