Tarik Fadli, un informaticien acharné contre la paperasse !

Par Yassine Chaoui
Tarik Fadli ©MAP
Tarik Fadli ©MAP
Les services administratifs à bout de clic: c’est le challenge que s’est donné Tarik Fadli, geek et entrepreneur, depuis 2007. Le jeune informaticien facilite la vie de milliers de Marocains en leur épargnant les pénibles déplacements et les lourdes procédures d’habitude nécessaires pour extraire un document administratif. Tarik Fadli, c’est le visage d’une administration moderne, smart et à la portée de tous.

Après avoir vécu une mésaventure au sein d’une administration publique, Tarik Fadli a osé le “thinking outside the box” a décidé de se lancer dans un challenge visant la démocratisation de l’accès à l’administration, à l’information et aux services.

L’aventure de Tarik Fadli, PDG d’Algo Consulting Group et co-fondateur de La Marocaine des e-services a commencé dans un arrondissement alors qu’il était en train de constituer un épais dossier de paperasse. 

Irrité, à sa sortie de l’entité administrative, l’informaticien et entrepreneur marocain, mène une petite réflexion pour essayer de résoudre un problème qui agace chaque jour des milliers de citoyens; les allers-retours vers les arrondissements et les longues queues d'attente devant les bureaux des fonctionnaires.

En rentrant chez lui, Tarik effectue un brainstorming et tente de trouver une solution en rapport avec son domaine d’expertise. Il commence d’abord à énumérer les principaux services utilisés quotidiennement par tous les Marocains et qui ne font l’objet d’aucune initiative de dématérialisation, à savoir “les légalisations de signature, la certification des copies conformes et les certificats de résidence”.

La problématique était de concevoir un procédé en combinant diverses technologies afin de résoudre le problème. Après des semaines de travail acharné, le passionné du digital invente “Wraqi”, une plateforme de dématérialisation des procédures administratives les plus courantes au Maroc.

 

Une plateforme pour démocratiser l’accès aux services

 

“Wraqi” est un projet qui permet aux utilisateurs de créer un compte avec un dépôt de signature, que les entités gouvernementales pourront, ensuite, utiliser afin de pouvoir identifier l'utilisateur, l'authentifier et l'autoriser à bénéficier dudit service.

Ainsi, tout service public nécessitant la présence physique d'un citoyen tel que la légalisation de signature pourra être effectué à distance à l'aide de signatures électroniques et d'une authentification multi facteurs, ce qui est de nature à accélérer mais aussi à faciliter l'accès aux services.

“Il s’agit d’une approche dite disruptive et inclusive, dont le potentiel ne se limite pas à rendre des services administratifs accessibles à distance. L’objectif est aussi de créer un environnement virtuel marocain, une plateforme nationale de data, qui renforce la confiance sociétale dans le digital”, a relevé dans une interview accordée à BAB, Tarik Fadli.

Le projet est actuellement déployé dans le cadre d’un partenariat public-privé avec les communes de Casablanca (Casa Finance City) et de Fès. Dans ce contexte, le déploiement de la plateforme est soutenu par le ministère de l’Intérieur en collaboration avec différentes parties prenantes, telles que la Poste ou encore l’Agence de développement du digital.

Présentée en février 2019 à Casablanca, la plateforme, qui bénéficie également de l’assistance de la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) pour veiller au respect de la confidentialité des données personnelles, a atteint, jusqu'à présent, quelque 4.477 inscriptions et a traité plus de 2.165 transactions.

 

Un enjeu au temps du coronavirus

 

“Aujourd’hui, plus que jamais, la digitalisation de l’administration publique est devenue un atout indispensable, qui permettrait non seulement de limiter les déplacements et de faciliter l’interaction entre les citoyens et l’administration, mais encore endiguer la propagation de Covid-19”, estime Tarik, appelant à oser l'innovation et la disruption dans un domaine “compliqué, bureaucratique et résistant au changement”.

Dans le contexte actuel que traverse le Maroc, la transformation digitale des services administratifs est devenue inévitable. À cet effet, la plateforme “Wraqi” a été mise à la disposition du ministère de la Santé depuis le 23 mars 2020, afin de permettre une meilleure gestion de l’évolution de la pandémie de Covid-19 dans le Royaume.

Actuellement utilisée notamment par les collaborateurs du ministère de la Santé, “Wraqi” permet non seulement le suivi précis de la propagation de Covid-19 (nombre de cas par région, par tranche d’âge, nombre de guérisons…), mais aussi la gestion des stocks de matériel et de médicaments. Elle permet également de générer des tableaux de bord prévisionnels utilisant l’intelligence artificielle et offre à tout citoyen la possibilité de renseigner une fiche d’auto-évaluation de sa santé qui est renvoyée au ministère de la Santé.

La mise en place dans des délais records d’un tel outil pour accompagner le ministère de la Santé dans la gestion de cette crise sanitaire, n’aurait pas été possible sans s’appuyer sur l’invention d’un génie du digital ayant comme plus grand souci de faciliter la vie quotidienne de ses concitoyens et d'améliorer leur accès aux services publics.

Ceci étant, la généralisation de ce projet est en cours de préparation et devrait être accélérée durant cette période de crise sanitaire afin de permettre l’accès à distance via application mobile auxdits services. 

 

Une success story à la marocaine

 

Prendre l’initiative, innover et changer le quotidien des Marocains, c’est la règle de trois de Tarik Fadli, un talent marocain qui a décidé en 2007 de rentrer au bercail après des études supérieures et une carrière aux Etats-Unis.

Pur produit de l’école publique marocaine, le natif de Benslimane est à la tête d’Algo Consulting Group, une start-up qu’il a créée en 2007 et qui opère dans le domaine de la transformation digitale. 

Grâce à la détermination de son patron, l'entreprise est reconnue aujourd’hui parmi les leaders de la transformation digitale au Maroc et compte à son actif plusieurs exploits, dont “Wraqi”, “Taalim.ma” et plusieurs autres plateformes. Algo est impliquée aussi dans tout le processus de digitalisation lancé ces dernières années par l’Office national des chemins de fer, notamment pour son produit “Al Boraq”.

“Ma mission est de faciliter la vie au citoyen marocain grâce à la technologie et au digital. Je peux dire fièrement aujourd’hui que nous y participons chaque jour et que nous sommes présents dans le quotidien des Marocains”, a affirmé Tarik. Outre son travail d’informaticien et d’entrepreneur, Tarik Fadli prend également plaisir à transmettre son savoir-faire à une nouvelle génération de passionnés du digital. Il anime régulièrement des conférences sur l’entrepreneuriat, l'informatique, le développement durable et la transformation digitale.

Pour cet informaticien, le chemin de l’entreprenariat est “un parcours d’apprentissage avant tout, à tous les niveaux, personnel et professionnel”. Il s'agit, poursuit-t-il, d'une belle aventure de création de la valeur pour soi, pour son équipe ainsi que pour sa communauté. Cette voie exige un dépassement de soi quotidien et une persévérance à toute épreuve.

“Le succès n’a pas de formule secrète ou magique, il faut être entièrement dédié, travailler dur et surtout ne jamais baisser les bras. Après avoir identifié une opportunité (projet innovant, solution à une problématique existante, niche…) il faut alors se donner les moyens de la saisir”, fait observer l’expert du digital.

Le travail de Tarik Fadli lui permet de réaliser son rêve de digitaliser la plupart des services publics au Royaume pour démocratiser l'accès aux services et à l’information tout en réduisant la fracture numérique et en révolutionnant le quotidien des Marocains.