Unité et solidarité, une riposte Royale

Omar Saidi
SM le Roi présidant une séance de travail consacrée au suivi de la gestion de Covid-19 ©MAP
SM le Roi présidant une séance de travail consacrée au suivi de la gestion de Covid-19 ©MAP
Face à la pandémie du Covid-19, l’approche royale s’est illustrée par sa sagesse, sa pro-activité et sa complémentarité. Renforcement des mesures de prévention, suivi permanent de la situation sanitaire, soutien à l’économie nationale, gestes de solidarité envers les catégories vulnérables, mobilisation des ressources humaines et logistiques des FAR... Le leadership royal, pionnier et visionnaire, a été déterminant dans la bonne gestion de cette urgence sanitaire majeure.

Le Maroc, à l’instar des autres pays du globe, fait face depuis plus d’un mois à la menace de propagation du nouveau Coronavirus (Covid-19) qui totalise, au début du mois d'avril, plus d’un million de personnes contaminées dans le monde et près de 70.000 morts.
Cette pandémie, le Royaume y fait face en rangs unis, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu Le préserve, qui depuis l’apparition de cette épidémie à l’échelle mondiale, avait ordonné l’adoption d’une approche pro-active et multidimensionnelle, ainsi que le renforcement des mesures préventives sans précédent prises par les secteurs et les institutions concernées pour limiter la propagation de ce fléau planétaire et remédier à ses conséquences sanitaires, économiques et sociales.

À situation spéciale, fonds spécial

En effet, le Souverain avait, le 15 mars dernier, donné Ses Hautes Instructions au gouvernement pour procéder à la création immédiate d’un Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Coronavirus. Doté de 10 milliards de dirhams, Ce fonds procède des valeurs de partage et d’entraide qui ont toujours caractérisé la société marocaine et de la Volonté du Souverain d’insuffler un élan de solidarité pour soutenir l’effort national de lutte contre le Covid-19 et réduire ses répercussions économiques et sociales.
Ce Fonds spécial est réservé, d’une part, à la prise en charge des dépenses de mise à niveau du dispositif médical, en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, dans
l’urgence.
Il sert, d’autre part, au soutien de l’économie nationale, à travers une batterie de mesures qui seront proposées par le gouvernement, notamment en termes d’accompagnement des secteurs vulnérables aux chocs induits par la crise du Coronavirus, tels que le tourisme, ainsi qu’en matière de préservation des emplois et d’atténuation des répercussions sociales de cette crise.
Dans le cadre du suivi continu par le Souverain de l’évolution de cette pandémie, Sa Majesté le Roi Mohammed VI avait présidé, le 17 mars, une séance de travail au cours de laquelle Sa Majesté s’était informé auprès du ministre de la Santé des derniers développements de la situation sanitaire au Maroc, de la capacité d’accueil des hôpitaux et des unités de santé dans les différentes régions du Royaume et des mesures prises pour satisfaire tous les besoins en termes de sécurité sanitaire, dont les produits de désinfection et les médicaments.
Préserver la sécurité sanitaire et alimentaire des citoyens

Partant du souci du Souverain d'élever les capacités du système sanitaire national pour faire face à cette pandémie, Sa Majesté le Roi, Chef Suprême et Chef d'État-Major Général des Forces Armées Royales (FAR), avait donné Ses Hautes instructions à l'Inspecteur général des FAR, pour mettre les structures de santé équipées, dont la création avait été ordonnée auparavant par Sa Majesté dans les différentes régions du Royaume dans cet objectif, à la disposition du système sanitaire avec toutes ses composantes, en cas de besoin.
Cette réunion a été l’occasion de passer en revue les étapes de mise en application des mesures qui ont été prises sur Hautes orientations de SM le Roi et qui concernent la fermeture de l’espace aérien et maritime marocain devant les voyageurs, l’annulation des rassemblements et des manifestations sportives, culturelles et artistiques, la création d’un Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus (Covid-19), la suspension des cours dans les écoles et les universités, la fermeture provisoire des mosquées, la suspension des audiences dans les différents tribunaux du Royaume, outre une série de mesures.

Médecine militaire et civile en symbiose

Dans l’objectif d’accroître les capacités du système de santé national face à cette épidémie, SM le Roi, Chef suprême et Chef d'Etat-Major Général des FAR, a appelé la médecine militaire et son homologue civile à joindre leurs efforts et à être solidaire dans cette crise sanitaire. Le Souverain a, ainsi donné, le 22 mars dernier, Ses Hautes Instructions au Général de Corps d'Armées Abdelfettah Louarrak, Inspecteur général des FAR, au Général de Corps d’Armées Mohamed Haramou, Commandant la Gendarmerie Royale, et au Général de Brigade Mohamed Abbar Inspecteur du Service de Santé Militaire des FAR, afin que la médecine militaire prenne part conjointement avec son homologue civile à la délicate mission de lutte contre la pandémie du Covid-19. En outre, et afin de pallier à certaines insuffisances constatées concernant cette pandémie et faciliter la transmission et l’échange d’informations entre les différents services concernés, le Souverain a donné Ses très Hautes Instructions à l’effet de déployer des moyens de médecine militaire en renforcement des structures médicales dédiées à la gestion de cette pandémie, sous forme de personnel médical et para-médical des FAR et ce, à compter du lundi 23 mars 2020.
Cette bienveillance Royale à l’égard de Ses fidèles sujets et la Volonté du Souverain de veiller à leur bien-être et leur sécurité sanitaire se sont illustrées, à nouveau, à travers la décision de SM le Roi, Amir Al-Mouminine, d’accorder Sa grâce au profit de 5.654 détenus, sélectionnés sur la base des critères humains et strictement objectifs.
Ces différentes initiatives Royales viennent s’ajouter à celle prise en janvier dernier et concernant le rapatriement de la centaine de ressortissants marocains, essentiellement des étudiants, qui se trouvait dans la province chinoise de Wuhan, mise en quarantaine par les autorités chinoises à cause du nouveau coronavirus.

Étiquettes