Aller au contenu principal

Usines de Boeing à Seattle: Fiefs de l’industrie aéronautique US

Par Naoufal Enhari
Ligne de production finale des 787 Dreamliner, à l’usine d’Everett de Boeing / MAP/EPA
Inscrite sur le livre de Guinness comme la plus grande usine au monde en termes de volume, l’unité de production de Seattle produit des avions des plus ultra-efficients au monde, notamment le Boeing 787-9 Dreamliners acquis récemment par la Royale Air Maroc. Cet avionneur américain a franchi en 2018 un nouveau record annuel avec un total de 806 avions livrés au cours de l’année écoulée. Le magazine “BAB” a visité les lieux et vous fait découvrir, à travers les lignes qui suivent, cet édifice assez particulier.

A Seattle, tout le monde n’en jure que par les usines ultramodernes du constructeur aéronautique américain Boeing. Et pour cause: Employeur majeur dans la ville et la région, les usines d’assemblage de Boeing produisent certains des avions les plus mythiques de l’aviation civile et militaire mondiale, à l’instar des indémodables gros porteurs B-747-8 ou encore les ultra-efficients 787-9 Dreamliners, récemment acquis par la Royal Air Maroc.
L’unité de production d’Everett, à un vol d’oiseau au nord de Seattle, est en effet inscrite sur le livre Guinness des records comme l’usine la plus grande du monde en termes de volume, d’où sont sortis quelque 4.500 avions au cours des 50 dernières années.
Construite en 1968, elle couvre aujourd’hui près de 40 hectares de superficie. Son toit fait en hauteur presque l’équivalent de neuf étages, alors que chacune des portes géantes de ses hangars est quasiment de la taille d’un terrain de football américain.

Usine de production d’Everett de Boeing, dans la région de Seattle, où sont notamment produits les 787 Dreamliner et les gros porteurs B-747 / MAP
Usine de production d’Everett de Boeing, dans la région de Seattle, où sont notamment produits les 787 Dreamliner et les gros porteurs B-747 / MAP

Un employeur de gros calibre


L’installation ultra-moderne d’Everett emploie quelque 35.000 personnes. Gros employeur de la région, Boeing offre du travail à près de 65.000 individus à Seattle et dans l’Etat de Washington, et compte un effectif de 145.000 employés au niveau de l’ensemble des Etats-Unis et à travers le monde, explique à “BAB”, Bernard Choi, Directeur de la communication internationale et des relations avec les médias chez le constructeur américain. A l’intérieur de l’usine d’Everett, le visiteur est sidéré par la grandeur et la sophistication des installations, mais surtout par l’efficience et l’ingéniosité des lignes de production et d’assemblages des avions gros porteurs Boeing.

Des journalistes marocains à la découverte de l’usine d’Evertt


“A ce jour, 1.551 exemplaires du B-747 sont sortis de l’usine”, lance fièrement David Reese, guide VIP de l’usine d’Everett, à l’occasion d’une visite effectuée le 9 décembre dernier par un groupe de journalistes marocains à l’initiative de Boeing et de la Royal Air Maroc.
En plus des gros porteurs B-747, l’usine d’Everett produit également une moyenne de sept Boeing 787 Dreamliners par mois, en plus des classiques B-767, ou encore le best-seller B-777, qui a atteint le chiffre record de 2.000 unités commandées, confortant ainsi son statut de gros porteur le plus vendu de toute l’histoire de l’aviation.
A la mesure de sa production, cette usine de tous les records arbore des installations tout aussi impressionnantes. Ainsi, le plafond est sillonné de pas moins de 62 km de lignes de grue, qui soutiennent 34 grues à travers l’usine (d’une capacité allant jusqu’à 40 tonnes) pour acheminer les différentes composantes servant à l’assemblage des avions.
A travers l’usine, les quelque 35.000 employés circulent en voiture de golfe électrique ou en vélo tricycle pour parcourir les grandes distances séparant les différentes sections de cette installation.
“Les deux grandes thématiques qui caractérisent l’usine d’Everett aujourd’hui sont : l’automatisme et la mobilité”, résume David Reese, en allusion aux différentes installations, grues et machines robotisées censées faciliter et optimiser les tâches des employés de l’usine et booster sa production.
Cette production se reflète notamment sur le carnet de commandes et de livraison de l’avionneur américain, qui a franchi en 2018 un nouveau record annuel avec un total de 806 avions livrés au cours de l’année écoulée. Boeing a aussi augmenté son carnet de commandes avec 893 commandes nettes, dont 203 avions vendus rien qu’en décembre dernier.
Parallèlement, l’avionneur américain a continué de construire le 787 Dreamliner au rythme le plus élevé pour un bicouloir afin de satisfaire la forte demande que suscite cet avion ultra-efficient. Le programme Dreamliner a clôturé l’exercice 2018 avec 145 appareils livrés, dont le premier 787-9 Dreamliner de la Royal Air Maroc.

 

Étiquettes